Back To Bibiwood

26 juin 2008

Hermann Hesse aurait-il eu son blog de voyage ?

Commençons par un peu de poésie s'il vous plaît, et en allemand pour l'ami Landry :

GEGENÜBER VON AFRIKA

Heimathaben ist gut,
Süss der Schlummer unter eigenem Dach,
Kinder, Garten und Hund. Aber ach,
Kaum hast du vom letzten Wandern geruht,
Geht dir die Ferne mit neuer Verlockung nach.
Besser ist Heimweh leiden
Und unter den hohen Sternen allein
Mit seiner Sehnsucht sein.
Haben und rasten kann nur der,
Dessen Herz gelassen schlägt,
Während der Wandrer Mühsal und Reisebeschwer
In immer getäuschter Hoffnung trägt.
Leichter wahrlich ist alle Wanderqual,
Leichter als Friede finden im Heimattal,
Wo in heimischer Freuden und Sorgen Kreis
Nur der Weise sein Glück zu bauen weiss.
Mir ist besser, zu suchen und nie zu finden,
Statt mich eng und warm an das Nahe zu binden,
Denn auch im Glücke kann ich auf Erden
Doch nuch ein Gast und niemals ein Bürger werden.

Hermann HESSE, Aus Indien, 1913

Traduction :

EN FACE DE L’AFRIQUE

Il est bon d’avoir un chez soi,
De dormir à l’abri d’un toit qui soit le vôtre,
D’avoir enfants, jardin, chien. Hélas, chaque fois
Que du dernier voyage on ne sent plus le poids,
L’appel des horizons vous en suggère un autre.
Mieux vaut subir sa nostalgie,
Solitaire, et, sous les étoiles hautes, déplorer
Le ciel lointain de sa patrie.
Seul peut avoir et demeurer
Celui-là dont le cœur bat avec nonchalance ;
Le voyageur, peines, tourments vont l’entourer,
Trompant toujours son espérance.
Mais souffrir du voyage est, au fond, plus aisé
Que trouver au foyer son désir apaisé.
Au cercle familier de soucis et de joie,
À bâtir son bonheur le sage seul s’emploie.
Moi j’aime mieux chercher et ne jamais trouver
Que me laisser au chaud, à l’étroit, captiver.
Même pour le bonheur, ma nature profonde
Est d’être passager, non bourgeois, en ce monde.

Hermann HESSE, Carnets indiens, 1913

Posté par bricevincent à 20:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Autre introduction possible...

http://www.youtube.com/watch?v=h05tKFEjpwU&feature=related

"Tu vois, ya plus le haut, ya plus le bas... ya plus... t'as plus le nord, tu sais plus où est ta femme, tout ça c'est un bordel... mais agréable, tu vois."

Place aux photos...

Posté par bricevincent à 20:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Joyeux anniversaire mon Seb !! (le décalage horaire...)

ça a sûrement groové dans votre chaumière vendredi soir dernier. Et non, je ne t'ai pas oublié, elle est pour toi celle-là :DSC00038

Après avoir retrouvé le dernier bus de supporters du PSG à Kanchipuram, je t'offre un saut dans l'espace-temps avec ce "retour de la 309", pas très loin de Pudukkottai.

Foot et voiture, je crois que je donne ici un bon résumé de ce qu'est le Tamil Nadu...

Posté par bricevincent à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Poème de Madurai

OUVRIR

On peut ouvrir un coeur sans pour autant ouvrir sa bouche.

Vaut mieux dire la vérité avec force qui s'embrasse le mensonge.

Un mouton conduisant un troupeau de lions l'emportera sur un lion conduisant un troupeau de moutons.
                              

Pr. Mohammed Siraj

Posté par bricevincent à 08:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2008

Kanyakumari

Le Cap Comorin des géographes et navigateurs, situé à l’extrême sud de l’Inde, là où se rejoignent les côtes de Coromandel (est) et de Malabar (ouest).

IMG_2533

Fin de mon court périple dans le Tamil Nadu et parfum estival dans cette cité très touristique, où les vendeurs de fausses Ray Ban côtoient les mendiants, où les hôtels fraîchement construits surplombent les maisons de pêcheurs. Et vous, les vacances ?

IMG_2510

Temple et lieu de pèlerinage : Kumari Amman

Avant de pénétrer dans le temple, je vis un spectacle inattendu. Dans la galerie, nous croisâmes une petite Kanniyakumari sur son palanquin, revenant de la procession quotidienne. Son corps d’or et de laiton reposait sur des coussins de soie. Son sourire était dur sous sa haute tiare ornée de rubis. L’on n’était pas censé aimer son image mais ce qu’elle signifiait. Sa main reposait sur son genou fléchi, sur sa robe rouge pendaient des colliers de pièces d’or à l’effigie de divers souverains, dont la reine Victoria. Et, surmontant ces ornements, brillait le croissant de lune, emblème de Siva. Le palanquin d’argent était élégamment ciselé de daims, de lions et d’éléphants dont le poli attestait l’ancienneté. La pompe déployée autour de ce visage hiératique lui conférait la puissance énigmatique du sphinx colossal de Gizeh.

Ella MAILLART, Ti-Puss, 1951

IMG_2552

" NAME WILL BE EMBOSED ON SEA SHELL." Dans le fond, le Mémorial du philosophe Swami Vivekananda et la statue colossale du saint-poète tamoul Thiruvalluvar.


Posté par bricevincent à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Du chiffre, du chiffre ! (pour le Ministère de la Recherche et Mme Pécresse)

Villes et sites visités indiqués par de petites pastilles de couleur, patiemment confectionnées en tickets de bus (je n'avais pas de papier crépon sous la main, désolé Nico…). Cliquez sur l'image, magie...

Carte_Tamil_Nadu

Séjour d’étude donc, et non simple voyage :

- 27 temples visités : Kapaleswarar (Chennai) ; « Temple du rivage » (Mahabalipuram) ; Kailasanatha, Eakkambaranathar, Katchabeswarar (Kanchipuram) ; Cidambaram ; Sirkazhi ; Brihadisvara (Gangaikondacolapuram) ; Nageswaram (Kumbakonam) ; Airavatesvara, Periya Nayaki Amman (Darasuram) ; Swamimalai ; Brihadisvara (Thanjavur) ; « Rockfort Temple » (Tiruchirapalli) ; Thiruvanakkaval ; Srirangam ; Pudukkottai ; Tirumayur ; Narttamalai ; Kudumianmalai ; Kodumbalur ; Meenakshi (Madurai) ; Allagar Koil ; Tiruparankudram ; Tirunelveli ; Kumari Amman (Kanyakumari) ; Attukal Baghavathy (Thiruvananthapuram).

- 9 musées : Government Museum Chennai ; Department of Ancient History and Archaeology Museum, Chennai ; Pondicherry Museum ; Government Museum Mysore, Bangalore ; Royal Museum, Thanjavur ; Sarasvati Mahal Library Museum, Thanjavur ; Thanjavur Art Gallery ; Pudukkotai Museum ; Temple Art Museum, Madurai.

- 8 ateliers de bronziers : P. Rajesh Kannan (Mahabalipuram) ; Famille Sundaram, M. Murugusan (Pondichéry) ; S. Rajan, M. Vasankumar, M. Sathishkumar… (Swamimalai).

- 5 bibliothèques : Connemara Public Library, Chennai ; Madras University Library, Chennai ; Government Oriental Manuscripts Library, Madras University, Chennai ; Institut Français de Pondichéry ; National Institute for Advanced Studies, Bangalore.

- 1 photothèque : Institut Français de Pondichéry.

- 11 professeurs et chercheurs rencontrés : R.S. Soundarapandian (Government Oriental Manuscripts Library, Madras University, Chennai), M. Seran (Department of Ancient History and Archaeology, Madras University, Chennai), M. Sampath Kumar (Department of Telugu, Madras University, Chennai), R. Arun (Archaeological Survey of India, Chennai), S. Vasanthi (State Department of Archaeology, Chennai), D. Goodall (EFEO, Pondichéry), N. Ramaswamy (EFEO, Pondichéry), M. Ravindran (EFEO, Pondichéry), S. Srinivasan (National Institute for Advanced Studies, Bangalore), K. Rajan (Department of History, Pondicherry University), K.C. Cherian (Kerala Council for Historical Research, Thiruvananthapuram).

- 1901 photos et 41 films réalisés.

- Aussi : 13 chambres d’hôtel et 1 terrasse d’immeuble, 44 auto(ricksaws), 23 bus, 5 motos, 4 voitures, 3 taxis, 2 vélos, 1 avion…

Conclusion :

Que seraient les Sciences humaines si elles ne se réduisaient qu’à des chiffres ?

Posté par bricevincent à 17:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J’oubliais… (pour ceux qui ne connaîtraient pas encore la riche contribution de Didier Super au film documentaire)

Son site internet tout d’abord : http://www.didiersuper.com/

Et surtout :
- Misère Joyeuse (première partie) : http://fr.youtube.com/watch?v=8eLR6EZ_GoU
- Misère Joyeuse (seconde partie) : http://fr.youtube.com/watch?v=V3daBtC1p-w

Merci Didier… merci.

Posté par bricevincent à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2008

Colombo

Arrivé au Sri Lanka mercredi dernier, et depuis, travail intensif au Colombo National Museum. Des recherches qui ont porté leur fruit, puisque j'ai pu y retrouver la statuette khmère qui m'a fait venir dans ce pays. En avant-première mondiale, pour vous lecteurs de "Back to Bibiwood", la voici :

IMG_2672

Aujourd'hui dimanche, entre attaques de corbeaux et barrages de l'armée, ballade le long de Galle Face Green, avec les jeunes couples cachés sous les parapluies d'un côté et les vagues de l'océan Indien de l'autre. Point de chute : le quartier de Fort, aujourd'hui "High Security Zone", que dominent les deux tours du World Trade Center. A leurs pieds se trouvent encore quelques vestiges de l'époque où Ceylan était une colonie anglaise, tels les magasins Cargill's et Miller's en briques rouges ou encore le Grand Oriental Hotel (GOH).

Un texte fort à propos : "Oriental Patissery" (une boutique de Galle, villle située au sud de l'île)

Que par 5 degrés de latitude Nord, 77,5 de longitude Est, et 37° à l'ombre, une boutique qui n'offre que des beignets au curry plus légers que du vent juge encore utile de rappeler qu'elle est "orientale" mérite réflexion. A Tours, à Brême, à Brescia imagine-t-on une "Cordonnerie occidentale" ou une enseigne "Aux confitures de l'Occident" ? Non, n'est-ce pas : cela paraîtrait bizarre, voire un rien défaitiste. Moins sans doute si Attila, Tamerlan ou Soliman avaient réussi dans leurs entreprises et conquis l'Europe. Le contraire s'étant produit nous avons imposé nos moeurs, nos mesures, nos méridiens, nos Dieux, manipulé les marchés, annexé à notre seul profit la géographie. Le Christ et la canonnière, l'alcool et le goupillon. Pendant quelques siècles, l'Occident chrétien a été le centre, et la planète la banlieue de l'Europe. On ne désigne pas le centre, on définit par rapport à lui les différents points de la périphérie.

Nicolas BOUVIER, Le Poisson-scorpion, 1982

Posté par bricevincent à 20:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]